La juive, le chauffard et le chien.

Il ne faut pas en vouloir aux juges de la Cour de cassation d’avoir décidé que l’assassin de Sarah Halimi ne serait pas jugé.
Ils étaient certainement sous l’emprise du cannabis qui avait provoqué une « bouffée délirante aigue »

Contrairement aux juges Marseillais qui viennent de condamner à deux ans de prison un homme qui, sous l’emprise de la cocaïne et de l’alcool, a jeté le chien de sa voisine par la fenêtre.
L’histoire ne dit pas si la propriétaire de l’animal était juive, mais, n’est-il pas courant de dire « chien de juif ».

Dernièrement à Lyon, un chauffard, ayant perdu le contrôle de son véhicule, a percuté un passant en bordure d’un trottoir. Les faits lui ont valu six mois de prison, certainement parce qu’il n’était pas sous l’emprise de l’alcool.
Sans cela, nul doute, qu’il aurait été acquitté. C’est vrai aussi que l’on dit « Boire ou conduire, il faut choisir »

Moralité :
– Ne jamais jeter un juif, ou son chien, par la fenêtre, sans pétard aux lèvres.
– N’écrasez jamais un piéton sur un trottoir, sans rail de cocaïne.

Le cas, peu probable, où vous jetez un juif et son chien par la fenêtre, et qu’ils soient écrasés par un chauffard, n’est pas examiné ici.

Un avis sur « La juive, le chauffard et le chien. »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :