La liste Amazon

Nous sommes le 30 juin 2030, jour de clôture d’inscription des candidatures à l’élection Présidentielle américaines pour la mandature à venir.

Quatre grandes sociétés Américaines bataillent depuis plusieurs mois pour obtenir, par modification de la Constitution, le droit de se présenter à l’élection, mais le Congrès a tenu bon.

En effet, la constitution exige trois conditions pour être candidat, à savoir :
– Être citoyen américain,
– Être âgé d’au moins 35 ans,
– Résider aux Etats-Unis depuis au moins quatorze an.

Amazon, Google, Apple et Facebook ne sont pas des « citoyens américain » mais des Entreprises, donc des identités morales. A ce titre la Convention américaine leur interdit de se présenter à la Présidence.

Malgré leur combat acharné, ces quatre GAFA n’ont pas obtenu gain de cause et ont donc décidé de présenter leur candidature directement au peuple américain en partant du constat que le préambule de la Constitution stipule explicitement que c’est le « peuple des Etats-Unis » qui seul détient le pouvoir d’ordonner et d’établir la Constitution.

« Nous, le peuple des États-Unis, en vue de former une union plus parfaite, d’établir la justice, d’assurer la paix intérieure, de pourvoir à la défense commune, de développer la prospérité générale et d’assurer les bien faits de la liberté à nous-mêmes et à notre postérité, nous ordonnons et établissons la présente Constitution pour les États-Unis d’Amérique. »

Le Congrès américain, à savoir, le Sénat et la Chambre des Représentants, ne peuvent, selon eux, qu’exécuter le désir de la majorité des américains.

Le calcul de ces 4 géants est simple. Pour une population de 400 millions de personnes, dont 300 millions d’électeur, ils estiment ensemble être en relation commerciale, de longue date, avec plus de 200 millions d’électeurs, avec qui, ils prétendent avoir une relation privilégiée, qui justifie le choix de la majorité absolue du peuple à choisir un Président et un Gouvernement Amazon, Google, Apple ou Facebook.

De plus la population nationale américaine voue une grande confiance à ces candidatures, qui ont largement fait la preuve de leur capacité, à gérer.  Enfin, leur audience Internationale dépasse de très loin la notoriété d’un quelconque candidat citoyen américain.

Ils ont donc décidé de proposer ce choix au vote du peuple américain en finançant leur campagne à travers des moyens sans commune mesure avec les autres « petits candidats ».
Selon eux, l’époque de telle ou telle personnalité civile inconnue qui porterait le poids de la nation est révolue.
Il convient de faire appel à des gens ou des groupes de gens qui ont largement fait leur preuve, plutôt qu’à la candidature fantaisiste et aléatoire d’un simple candidat quasiment inconnu.

Ils prétendent que le peuple aura donc le choix de voir appliquer, de façon certaine, la politique correspondant à la politique de telle ou telle de ces entreprises, qui est connue depuis des décennies et ne risquera plus, ainsi, de miser sur le simple énoncé d’un programme flou et incertain par un candidat individuel, qui, une fois au pouvoir, ne tient jamais ses promesses.

Entre la solidité d’une Entreprise Internationale remarquable et la fragilité d’un candidat quasi inconnu du peuple, il n’y aurait pas photo : C’est pour toutes ces bonnes raisons que le futur Gouvernement Américain, sera un Gouvernement Amazon, Google, Apple ou Facebook, et cela par l’exigence et le pouvoir du Peuple Américain.

Par leur relation de confiance avec chaque américain, par leur capacité exclusive de les informer individuellement, ils sont certains de contraindre le Congrès à accepter leurs candidatures et ainsi abandonner leur pré carré, auquel il s’attelle, dans le seul but de protéger leur petite fonction personnelle.

Finit l’époque des privilèges individuels au grès des convenances personnelles. L’époque de la vraie démocratie est arrivée, celle ou dans un choix libre et éclairé, le peuple choisit la bonne politique à conduire.

Pour se faire et faire valoir cette nouvelle idée de Société, ils ont donc décidé de lancer un referendum national, invitant le peuple entier à se prononcer sur l’intérêt de cette exigence. En regroupant leurs énormes moyens de communication, ils sont certains de constituer une pression à laquelle aucun gouvernement en place ne pourra résister.

Qui peut rivaliser avec La plus grande boutique du monde devant sa porte, d’Amazon ?
Qui peut rivaliser avec tout ce que vous voulez savoir sur tout, de Google ?
Qui peut rivaliser avec le dernier iPhone d’Apple, qui permet de tout faire ?
Qui peut vous permettre le partage avec tous, comme Facebook ?

Qui peut contraindre le peuple américain à refuser tout cela ?
Certainement pas quelques vieux croulants de politiciens qui passent leur temps à défendre un héritage qui ne leur appartient pas.

Grâce à cela, ces entreprises visionnaires espèrent propager cette nouvelle forme de représentation politique à leurs principal concurrent économique, mais aussi idéologique, qu’est la Chine.
Ainsi, la société d’un milliard de Chinois, est, selon eux, suffisamment évoluée économiquement, pour observer ce phénomène et exiger du Parti Communiste Chinois, toujours au pouvoir, d’appliquer des réformes exigées par le besoin de démocratie du peuple.
Le Parti, tout puissant qu’il est, ne pourra pas résister à la vague démocratique de sa population prête aujourd’hui à une révolution pour sa liberté. Ainsi l’ouverture économique de la Chine au monde sera le tombeau du communisme social.
Elle restera pour autant un concurrent économique des Etats-Unis, mais en compétition avec des règles sociales similaires. Alibaba ou Huawei pourrait alors bien diriger cet immense pays.

Un avis sur « La liste Amazon »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :