Le bon angle de vue

Un rusé charlatan, maître en escroquerie,

Vendait sur un marché des objets en série…

Définir ces produits tiendrait trop du défi…

Leur forme, leur couleur, leur odeur faisaient fi

Du bon ton reconnu le plus élémentaire

Les mettant à l’abri de tout risque de plaire.

Quant à leur découvrir la moindre utilité,

La gageure effrayait toute sagacité.

Un badaud, cependant, observait l’étalage…

Surpris plus que conquis, il saisit un machin

Dont il cherchait sans doute à deviner l’usage

Quand le bonimenteur, lui tendant une main

Récupéra l’article en prenant la parole :

« Il ne faut pas le voir de cette façon-là ! »

Dit-il avec un ton de vrai maître d’école…

Puis retournant l’engin : « plutôt comme cela. »

Il avait pris grand soin de montrer de la chose

Le seul aspect qui pût en défendre la cause

Et notre promeneur, éblouit du bagout,

Adopta cette horreur insultant le bon goût.

On n’imagine pas le nombre de couleuvres

Qu’on nous fait avaler par semblables manœuvres.

Je n’ai, pour ma gouverne, aucunement besoin

Si l’affaire me plaît, je souscris à l’aubaine ;

Qu’on vienne me prescrire une ligne de soin.

Si ce n’est pas le cas, rechercher le secours,

Pour me persuader, du plus beau des discours,

C’est gaspiller son temps, sa salive et sa peine.

Un avis sur « Le bon angle de vue »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :