Alerte nouvelle épidémie ! La « camionitte québécoise » arrive à grands pas.

Décidément, de nos jours, il n’y a pas que la Covid, qui s’épanche à grande vitesse.

La rapidité de la contamination, en France, à la « camionitte québécoise », en est le meilleur exemple.
Il n’aura fallu que quelques jours à ce nouveau fléau, né à Ottawa, pour traverser l’océan et infester notre sol.
Nul doute, qu’il va y prospérer rapidement car notre terre est fertile, grâce au terreau à base de « gilets jaunes », qui y pullule.

Les marchands de boules Quies et les diffuseurs de mélodies relaxantes vont faire fortune, car nul doute que tous ces braillards, ne vont épargner ni votre audition, ni votre patience.

Un peu d’espoir.
Les spécialistes nous précisent déjà qu’il s’agit, en France, d’un variant qui serait moins bloquant, mais plus mobile car, dans sa mutation, sa taille aurait diminué.
Moins statique, il en serait cependant plus expansif.
Sa capacité à vous nuire serait cependant bien conservée, car son principal composant, « la klaxonaria », serait préservé.

Un point positif cependant est envisageable, car la méchanceté du fléau n’empêche en rien sa convivialité.
C’est pour cela que les plus tolérants ou les plus festifs d’entre-nous, choisiront de partager l’inévitable merguez-frites, grillé au feu de palettes, pour rigoler un bon coup à l’écoute des revendications toutes aussi éclectiques que fantaisistes.

J’envisage, moi-même, d’aller boire le coup de rouge gratos, au carrefour. C’est de toute façon mieux, que de m’ennuyer, à ce point, pour écrire des conneries aussi bêtifiantes.

Gardez cependant espoir, car la science avance à grands pas.
Ainsi, nos chercheurs ont déjà décelé une faiblesse caractéristique que l’on pourrait bien exploiter.
Cette saloperie contiendrait une forte dose de la molécule « antitout » qui a tendance à s’attaquer à tout ce qui bouge : il suffirait donc d’attendre que ladite molécule attaque le fléau lui-même, pour qu’il meure de sa belle mort.

Grâce à leurs traitements préventifs, la « goulagénie » pour la Russie et « l’internomanie » pour la Chine, ces deux pays ont choisi la politique « zéro camionitte ».

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :