En terre Russe.

CULTIVER

Le terrain est immense et la terre est de bonne qualité.
Depuis des décennies les graines plantées ont fait éclore des jeunes pousses qui, mal arrosées et mal entretenues, dépérissent.
On a même semé des mauvaises herbes qui ont proliféré et transformé la génétique des plantes originelles.
Il en découle que la qualité et la quantité de la production est mauvaise.
Certes, on avait isolé les herbes les plus dangereuses mais on vient de les libérer en les disséminant sur le terrain.
Cette situation catastrophique est le fruit de la médiocrité des cultivateurs en chef successifs.

CONSTATER

Voici l’état du peuple russe.
La société civile russe est essentiellement constituée d’une population cérébralement encalminée par des décennies de propagande. Elle constitue un peuple de « zombis » formaté à l’idéologie nationaliste et rongé par l’alcoolisme,  la délinquance et la violence.
Malgré ses immenses richesses naturelles, la population est particulièrement pauvre, car spoliée par des dirigeants corrompus, qui détournent les richesses à leurs seuls profits personnels, à travers une organisation mafieuse.
Le peuple ignorant se contente de cette misère quotidienne en idolâtrant ses dictateurs successifs qui se présentent, à leurs yeux, comme forts et garants de leur sécurité, en inventant pour cela, l’existence d’ennemis permanents qui cherchent à les détruire.
Pour ce faire les dirigeants réécrivent l’histoire passée en interprétant les faits pour fabriquer un scénario crédible qui sert leurs desseins. Le peuple inculte trouve ainsi une justification à l’acceptation de ses souffrances.

Les quelques habitants aisés de quelques grandes villes échappent à ce dicta. Ils représentent une minorité, d’autant plus silencieuse, que c’est le seul moyen de conserver les privilèges dont ils profitent grâce au système, auquel ils participent.
Les quelques rares intellectuels qui cherchent à dévoiler la supercherie sont emprisonnés ou assassinés, servant ainsi d’exemple, par la peur, aux candidats dissidents.

De l’époque des tsars, en passant par le communisme puis par la dictature mafieuse actuelle, cela fait trois siècles que cette situation perdure.
Les quelques tentatives avortées de libéralisation ont échoué, avec l’assentiment du peuple, et n’ont fait que renforcer l’enfermement intellectuel de la population soumise.

MASQUER

A travers la pratique courante du mensonge et la désinformation de masse, les dirigeants russes ont réussi à masquer cette situation au reste du monde. Parfois même, ils arrivent à convaincre de la qualité de leur idéologie, en particulier auprès des populations du monde les moins évoluées. D’autres grandes dictatures observent mais restent silencieuses car, même si leur application est différente, elles font partie de cette même grande famille.

En retenant des valeurs morales contraires à l’humanisme, en pratiquant le mensonge et la manipulation comme pratique courante, les élites russes trouvent une formation de qualité et d’expérience grâce à la compétence de leurs grandes institutions que sont le KGB, ancienne Tchéka et nouvellement FSB, du GRU et consorts.
L’agrément du décorum du Kremlin, le faste de leurs défilés militaires, laissent à penser au reste du monde que ce pays est fort, riche et puissant. L’entretien permanent de cette image et l’étanchéité de la communication ont trompé le monde depuis fort longtemps.
Aujourd’hui le château de cartes s’écroule car le monde moderne de communication ne peut plus cacher la réalité.
La réalité rattrape le pays et montre une Russie moyenâgeuse, arriérée et decadente.

VERIFIER

Les esprits libres du monde éprouvent naturellement une grande difficulté à comprendre l’existence d’une telle situation qui leur parait surréaliste.
Ce n’est pas non plus, sans honte, qu’ils découvrent leur naïveté.

  • Comment une société aussi soumise au dictateur qui les flagelle en permanence peut-elle supporter une situation aussi désastreuse, sans se révolter ?
  • Comment accepter de vivre aussi pauvrement dans un pays aussi riche de ses ressources naturelles ?
  • Comment pleurer silencieusement ses enfants morts sur le champ de bataille, pour entretenir des guerres incessantes et parfaitement inutiles ?
  • Comment vivre en permanence dans la peur de violentes répressions découlant de sa seule liberté de contester ?
  • Comment vivre heureux entouré d’alcooliques et de délinquants aussi nombreux que violents ?
  • Comment expliquer que les règles morales dictées par l’idéologie et décidées par une élite corrompue, supplantent le droit élaboré pour le confort de tous ?

Et pourtant, cela se vérifie sur le terrain :

  • En observant l’absence de mouvement significatif de contestation de la population,
  • En observant qu’une large majorité de russes ne remet pas en question le principe même d’une guerre en Ukraine, pourtant inutile,
  • En observant que les Russes acquiescent, sans autres explications, à l’idée que leur pays serait agressé et qu’il conviendrait donc de mener des guerres préventives,
  • En observant que beaucoup de mères, de pères, d’épouses, de frères et de sœurs trouvent normal et convenant d’accepter d’échanger la vie des leurs contre quelques avantages financiers, allégeant leur misère.
  • En observant le manque d’étonnement du peuple quand il observe que son pays, si fort et puissant, fait appel à des mercenaires de milices privées douteuses, pour poursuivre les combats perdus par son armée.
  • En observant sans broncher que leurs dirigeants recrutent des prisonniers dangereux en leur assurant immunité et gloire en cas de survie au combat.

RAJOUTER

Mon camarade Alain, précieux contributeur de ce blog, nous fait bénéficier de son judicieux commentaire.
Il me parait essentiel de l’inclure à l’analyse initiale. Voici son complément :

Il convient d’ajouter à ce constat accablant le rôle déterminant de l’église orthodoxe russe, soutient indéfectible du pouvoir poutinien, qui asservit et maintient dans la peur des millions de fidèles. C’est en fait une véritable entreprise mafieuse, dirigée par un métropolite qui travaille main dans la main avec le KGB, mène une vie fastueuse et traîne avec lui de nombreux scandales. Ses prises de positions officielles sont toujours en accord avec le maître du Kremlin qu’il ne cesse d’encenser : « Le Président Poutine est un miracle de Dieu… », « Un fidèle orthodoxe ne doit jamais protester », « Les soldats morts au combat en Ukraine iront directement au ciel »…

Comme si tout cela n’y suffisait pas, les dictateurs dirigeants ont décidé de pourrir pour des décennies le terrain de la culture Russe en y injectant un nouveau poison dévastateur.

Imaginez cette société soumise et arriérée, minée par l’alcoolisme et la délinquance dans laquelle on va injecter à forte dose ces anciens délinquants libérés et amnistiés. Forts de leurs habitudes du passé, boostés aux traumatismes de guerre, portant la rancœur de leurs amputations diverses, cependant recommandés comme des héros respectables, nul doute de leur efficacité à montrer l’exemple à la jeunesse des pratiques les plus perverses.
Un nouvel élément particulièrement efficace pour rendre impossible l’association de cette nation à l’évolution du monde.

Il faudra donc boucler les frontières de ce grand pays pour le rendre étanche, en l’enfermant dans un monde à part, dans lequel il ne pourra que survivre en toute autonomie.
Comme dans tout système mafieux, le parrain est éjecté dès qu’il n’assure plus le rendement aux élites mais la plupart du temps il est remplacé par un nouveau dictateur similaire ou pire. 

La Russie restera pour longtemps une bombe à retardement.

Un avis sur « En terre Russe. »

  1. Il convient d’ajouter à ce constat accablant le rôle déterminant de l’église orthodoxe russe, soutient indéfectible du pouvoir poutinien, qui asservit et maintient dans la peur des millions de fidèles. C’est en fait une véritable entreprise mafieuse, dirigée par un métropolite qui travaille main dans la main avec le KGB, mène une vie fastueuse et traîne avec lui de nombreux scandales. Ses prises de positions officielles sont toujours en accord avec le maître du Kremlin qu’il ne cesse d’encenser : « Le Président Poutine est un miracle de Dieu… », « Un fidèle orthodoxe ne doit jamais protester », « Les soldats morts au combat en Ukraine iront directement au ciel »…

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :