Contrôle au faciès !

Le débat sur le racisme au sein de la police fait rage.Les accusateurs mettent en avant les « bavures », et stigmatisent la police en l’accusant d’un contrôle au faciès. Il serait, selon eux, 2 fois plus probable d’être contrôlé lorsqu’on est jeune, noir ou arabe. La police, de son côté se défend en réfutant les chiffresLire la suite « Contrôle au faciès ! »

Rembourser ou ne pas rembourser ?

En Avril 2022, dans seulement un an, aura lieu la prochaine élection présidentielle française.Il est fort probable, que lors des débats préalables, la question du remboursement ou du non remboursement de la dette française, soit un sujet déterminant, pour le choix du bon candidat.Cela est normal, car ce sujet touche directement le portefeuille des français.CeLire la suite « Rembourser ou ne pas rembourser ? »

Le terreau et la feuille blanche.

Il en est en matière de raisonnement, comme en jardinage. La qualité de notre vie pratique dépend de nos décisions et de la qualité de notre raisonnement comme la qualité de la plante dépend de la qualité de la terre qui la nourrit. La qualité du fruit dépend de la qualité de la plante etLire la suite « Le terreau et la feuille blanche. »

Madame VIDAL, circulez, il n’y a rien à voir !

Le fait que Madame Frédérique VIDAL commande à l’Agence Athéna du C.N.R.S, une enquête, sur « l’islamo-Gauchisme » et le « Post-colonialisme », à l’Université, est en soit, anodin. Cela ne démontre que son intérêt de vouloir s’informer, sur la situation concernant un sujet, effectivement sous sa responsabilité, au titre de Ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche etLire la suite « Madame VIDAL, circulez, il n’y a rien à voir ! »

Je suis Paul.

(Texte à deux mains, écrit avec mon fils Paul) Mon Président a dit : « C’est dur d’avoir20 ans, en 2020 ». Ouf ! je l’ai échappé belle car je viens de fêter mes 21 ans en novembre dernier. Aussi, je profite du temps libre que m’impose le confinement, pour réfléchir aux opportunités que vont m‘offrir la période deLire la suite « Je suis Paul. »

A la recherche du bon diagnostic

Le coronavirus marquera nos vies par son empreinte sanitaire et nous ne pouvons que partager la peine de ceux qui ont perdus un proche. Mais il est probable que l’histoire retiendra avant tout le choc économique qui va en découler et les dégâts qu’il va occasionner. Beaucoup disent que rien ne sera comme avant, enLire la suite « A la recherche du bon diagnostic »

Du « politiquement correct » au « néopuritanisme woke »

En France, depuis les années 1980, le « politiquement correct », bien installé dans l’esprit américain, en agaçaient certains, mais en faisait sourire beaucoup, comme un curieux travers de la pensée d’outre atlantique. Nous comprenions, que cette jeune nation, puisse présenter de tels anachronismes. De l’excès en tout genre, nationaliste, capitaliste, libéral ou sexuel, au puritanisme leLire la suite « Du « politiquement correct » au « néopuritanisme woke » »

Episode 9 : La Saga « Rénovation express Place d’Italie »

De retour en France. Depuis notre retour en France en 2008, jusqu’en 2017, nous avons consacré l’essentiel de notre temps à des opérations de rénovations ou de constructions, soit pour notre compte, soit pour autrui. Trois motivations ont justifié cette activité • Nous rentrions de Madagascar, fort de notre pécule, fruit de la vente deLire la suite « Episode 9 : La Saga « Rénovation express Place d’Italie » »

Episode 8 : La Saga « Vendre des parapluies dans le désert »

On m’a souvent, crédité ou affligé, selon le cas, d’une forte capacité à convaincre, dans des circonstances de transactions commerciales professionnelles ou d’adhésion de participants, à des projets de nature économique. Ceux qui me créditent, ne retiennent que le résultat obtenu, en observant que j’aurais souvent réussit des « paris » qui semblaient, a priori, difficile àLire la suite « Episode 8 : La Saga « Vendre des parapluies dans le désert » »

Coupable d’endettement ?

Ne rêvons pas, les 2700 milliards d’euros de dette publique, ne pourront pas être emboursés, ni par la génération des retraités actuels, ni par la génération des actifs de 2021. Cette obligation de remboursement portera inévitablement, pour au moins une grande partie, sur les jeunes, encore inactifs d’aujourd’hui. C’est pour cela que l’on estime queLire la suite « Coupable d’endettement ? »