Vaccination obligatoire ?

Au volant de votre véhicule, vous roulez normalement, sur une nationale comportant un rail de sécurité sur la droite. Vous apercevez alors un véhicule qui arrive en sens opposé en déviant sur sa gauche, donc face à vous. Choisissez-vous d’assumer l’impact frontal ou cherchez-vous à vous rabattre le long du rail de sécurité, pour éviter ce véhicule fou, quitte à frotter votre véhicule le long du rail.

Le choix vous paraît évident car la projection de la situation est matérielle et claire : Vous préférerez prendre le risque du rail que celui du contact frontal, tout simplement parce qu’il vous paraît très probable que le risque du rail soit nettement moins lourd de conséquence que celui de l’impact.

Outre les « antis-vaccins radicaux », 25 à 30 % des français sont, sinon contre, tout du moins très réticents à se faire vacciner contre la Covid. Faut-il penser que ceux-là choisiraient l’impact frontal ? Certainement pas. Mais simplement, il s’agit d’une part représentative de la population pour qui l’objectivité et l’analyse découle de l’exploit, lorsqu’il s’agit de faire une projection immatérielle.
Par le déni des enseignements sérieux et établis qui démontrent la très grande efficacité des vaccins ainsi que l’insignifiance des effets secondaires, leur seule intuition ou leur perception de l’instant alimente leur position.
Inconscient de leur responsabilité collective, c’est égoïstement et inconsciemment qu’ils pensent échapper à l’infection en prétendant être particulièrement respectueux des gestes barrières de sécurité !

Quand on constate que la moitié des professionnels de santé serait réticent au vaccin, il y a de quoi s’inquiéter à la fois sur le niveau de connaissances professionnelles de cette catégorie ainsi que sur leur perception sur l’efficacité de la médecine, qu’il pratique cependant au quotidien.

De là a se considérer comme particulièrement avisés en formant la tribu élitiste des « sachants », il n’y a pas loin.

Plutôt que de tergiverser sur l’opportunité d’obligation vaccinale, le bien commun devrait dicter à notre gouvernement l’impératif de cette obligation pour toutes les personnes en contact avec du public et particulièrement les soignants.

Pour les autres, une règle interdisant aux non-vaccinés tout accès à une quelconque manifestation populaire, tout accès aux bars, restaurants, aux lieus publics, devrait suffire à leur faire prendre conscience de leur responsabilité. C’est bien le minimum dû aux 70 % de français qui, par conviction ou par respect, accepte la contrainte de la vaccination.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :